STRONGER IN LOVE `♥

Le coeur à ses raisons que la raison ignore
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Candy Aaron // Call Me Beautiful.

Aller en bas 
AuteurMessage
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Jeu 9 Aoû - 16:25

I. Identité

Nom: Aaron-Jones, mais la mode des doubles noms est passée et oubliée. C'est pour cette raison que la jeune femme se présente seulement son le nom d'Aaron, qu'elle a préféré à Jones pour sa raisonnance plus originale.
Prénom: Candace Alexa Jane. En plus d'être respectivement le prénom préféré de ses parents, et le prénom de ses deux grands-mères biologique, ces trois prénoms ont été donnés à la jeune demoiselle Aaron car sa mère avait toujours eu des goûts excentriques. Elle avait effectivement été limité quand à la quantité de prénom qu'elle pouvait donner à sa fille par son mari qui trouvait que trois prénoms, c'était déjà beaucoup pour un petit bout de chou qui pesait à peines sept livres.
Surnoms: Peu de gens sont au courant, mais Candy n'est pas le vrai prénom de la jeune femme. Il est clairement indiqué sur son certificat de naissance que son prénom est Candace. Seul problème, la demoiselle Aaron déteste ce prénom. Non seulement tout le monde réussit à le massacrer grâce à leur agréable accent mais un prénom aussi banal n'est pas à la hauteur de la jeune femme. Avec les années, elle s'est rebatisée Candy, et ce « surnom » devint bien rapidement la seule façon d'interpeller la jeune femme. Bien sûr, de Candy s'est découlé une multitude de surnoms, à la guise de ses amies. On compte parmi eux Didi, qui est formalement interdit de prononcer tout haut, C, à prononcé avec un accent anglais, et pleins d'autres. Mais inutile de se casser la tête à tous les énumérés, la demoiselle Aaron n'acceptera rien d'autre que Candy.
Date et lieu de naissance: C'est tout dernièrement que Candy fêta ses 19 ans dans une fête digne des plus grandes Jet-Setteuses de ce monde. Bien sûr, bien qu'elle n'ait pas l'âge encore, l'alcool coulait à flot. Faut dire que deux ans de plus, deux ans de moins, personne ne le remarque. C'est le 15 juillet 1988 que la demoiselle Aaron vit le jour, par une semaine de canicule extrême. C'est à Los Angeles, communément appelé L.A. que la belle vit le jour.

Histoire: Voir prochain message


II. Caractèristiques et Physique

Caractère: Avez-vous déjà entendu la célèbre expression l'habit ne fais pas le moine? Ou ne jugez pas un livre selon sa couverture? Et bien, la délicieuse Candy Aaron est là pour prouver que rien n'est plus vrai que cette célèbre citation. Qui aurait pu savoir que derrière se visage d'ange, se cache un véritable démon, capable du pire et de l'inimaginable, d'un niveau de superficialité si haut qu'il est difficile de trouver plus superficielle qu'elle? Plutôt dûr de bien capter le caractère de cette jeune femme, irresponsable, impulsive. Vous pouvez avoir l'impression de beaucoup compter pour elle, qu'elle vous apprécit une journée, et voilà que le lendemain, sans que vous sachiez pourquoi, elle ne adresse même plus un regard, alors une parole gentille, vous vous faites de grande illusion. Le temps passe, et quelques jours plus tard, elle revient vers vous comme si de rien n'était, tout simplement, avec encore la possibilité d'un autre revirement de situation dans les jours suivants. Commençons d'abord, par les premiers traits de caractère que vous allez avoir la chance d'observer auprès de la jeune femme. Tout d'abord, un ton un peu bête, comme si votre présence l'énervait. Le petit regard mesquin qui va avec. Aux premiers abords, c'est quelqu'un de très froid et rude. Elle n'est pas très sociable, et ne s'ouvre pas facilement aux autres. Ne parlant jamais pour rien dire, n'allez surtout pas l'énervé avec un monologue sans queue ni tête, car elle vous remballeraient bien vite, et sans aucun remord pour cette méchanceté gratuite, qu'elle use toutefois bien souvent. Elle juge facilement les autres, et a rarement envie de s'ouvrir assez pour décourvir qui les autres sont réellements. Elle préfère se fier à son intuition et elle n'est pas du genre à regretter ses choix. Elle est très prétencieuse, arrogante et elle se moque bien si certains sont débousselés par la confiance qu'elle a en elle. Elle ne se remet jamais en question. Candy est très prétencieuse, elle est jolie et talentueuse, et elle le sait parfaitemment. Elle s'en vante même. Très séductrice, elle fait craquer presque toute la gente masculine ne serait-ce que par un seul sourire et son côté joueur. Égocentrique et superficielle, tout est toujours elle, elle, elle. Elle est tellement sûre d'elle que certains la croiront narcissique, et si la jeune femme ne fait pas attention, elle pourrait bien tomber dans la fontaine... Ellie n'est pas du tout influençable. C'est ses choix à 100%, l'avis des autres, elle n'en a pas besoin. Le fait qu'elle ait une si grande confiance fait qu'elle se sent supérieur aux autres, elle a donc tendance à regarder de haut les autres. Elle n'aime personne, mais respecte certaines personnes, et certains sont assez proches d'elle pour être qualifié d'amis, mais le nombre n'est pas affluent. Elle préfère agir en solo, suivant ses propres opinions ou son instint. Faire équipe est un défi de taille pour elle, mais elle sait s'accomoder avec le reste de ses collègues mannequins, juste pour faire suer un peu les autres, que vous avez comprit, elle déteste cordialement. Candy a un goût démesuré pour le luxe, l'argent et tous les autres bien matériaux de cette Terre. Totalement antipathique, la demoiselle Nichols ne sera jamais celle qui ira en premier vers les autres. Non, c'est les courageux qui s'aventuront vers elle. Candy est capable d'une méchanceté sans borne, d'une mesquinerie et du hargne presque dangeureuse, et jamais elle n'aura de regret. Elle n'est pas du genre à vous plantez un poignard dans le dos, non, elle n'hésitera pas à vous lancez vos quatres vérités à la tête. Très franche, jamais elle n'hésitera avant de dire quelque chose. Elle ne se soucit pas du mal qu'elle pourrait causer autour d'elle, et elle ne pense jamais aux conséquences que ses gestes pourraient lui ammener. Elle subira plus tard, si seulement elle doit subir des conséquences. Elle n'est pas du tout du genre à se laisser marcher sur les pieds, elle est très déterminée et gare à celui qui se mettra sur son chemin, car elle est passera les obstacles sans aucune difficulté. Parfaitement maîtresse d'elle-même, elle sait se contrôler en toute situation, et garder la tête froide malgré les problèmes. Elle ne se laisse jamais emporter, elle calcule toujours tout et même si elle semble dépasser les limites parfois, elle sait toujours ou s'arrêter. Elle peut faire éclater des chicanes, mais jamais elle ne se fera pincer. Elle est très intelligente, et logique, elle serait une vraie bolée si elle travaillait. C'est quelqu'un de peu travaillant du côté scolaire, elle s'en tire toujours de justesse. Pas tant qu'elle soit si stupide que cela, mais elle ne se force pas pour avoir de bons résultats. Elle est imprévisible, jamais vous n'arriverez à la casser dans un moule d'un certain genre. Elle peut sembler très calme, et tout d'un coup, piquer une vraie colère, pour redevenir calme quelques instants plus tard. Elle est aussi d'une grande suceptibilité, et à tendance à croire que toutes insultes lui est dirigées. Pourtant, elle ne sera jamais blessée. C'est quelqu'un qui a un caractère très fort, et une carapace de roque. Même si son apparence un brin frêle peu la laisser deviner fragile, Candy est tout le contraire. Elle est fière, elle garde la tête droite et encaisse les insultes sans un pli. Elle a un ton acerbe, et sait bien user de ses mots pour blesser toutes personnes, mais elle, impossible de lui faire du mal. Elle sait comment encaisser le tout sans une tâche. C'est quelqu'un de très rancunier, qui oublie difficilement les fautes des autres. Elle est très curieuse, et elle se met parfois dans le trouble à cause de cela, mais elle a aussi un côté adorable qu'elle utilise pour se sortir du trouble. Très peu bavarde, il est difficile de deviner ses intentions, et pourtant, elle s'attend toujours à ce que l'on comprenne tout ce qu'elle veut, et ce qu'elle veut dire avec ses quelques mots, qu'elle prononce toujours d'un ton impératif, comme si tout le monde était sous ses ordres. Avec ses amies cependant, elle devient une piplette, particulièrement au téléphone cellulaire, qu'elle utilise hebdomadairement tellement souvent qu'elle doit faire la moitié des profits de la compagnie téléphonique à elle seule. C'est une fille extrèmement complexe, qui est impossible à déchiffrer, car Candy est une jeune femme bien changeante. Il est difficile de bien s'entendre avec elle, car elle cherche toujours à avoir raison, ou le dernier mot, au sens figuré, bien évidemment. Avoir tord lui est absolument insupportable, et elle a tendance à s'énerver lorsque tel est le cas. Pourtant, elle ne le montre jamais et garde le contrôle sur elle-même pour ne pas se montrer en publique. Mais n'allez pas croire que tout est noir chez cette jeune femme. Candy est une jeune fille extrèmement bien élevée. Elle sait être drôle et taquine, avec les gens qu'elle apprécie. Gentille et généreuse, avec ceux qui le méritent, selon ses durs critères, la demoiselle Aaron est énergique, même si elle sait se contrôler. Sportive, elle adore courrir et se maintenir en forme. Forme qu'elle perd à cause de sa dépence à la nicotine, à l'alcool, différentes drogues et son envie irrésistible d'être mince. C'est une jeune fille ouverte d'esprit, mais à quelques restrictions près. Loyale, jusqu'à un certain point, et surtout, elle est vraie. Elle n'essait pas de cacher sa vraie personnalité derrière un masque, et elle n'a pas peur d'être qui elle est réellement, elle ne se soucit pas du regard que les autres portent sur elle.
Votre plus grande qualité: Sa plus grande qualité? Question piège, non? La miss est un vrai démon sur patte, alors, lui trouver une qualité résulte de l'impossible... ou presque. Effectivement, si il y a une chose de positive à noter chez la jeune femme, c'est sa détermination, et la confiance qu'elle a en elle. De nos jours, tout le monde doute, enchaînent remords et regrets, tout le monde sauf Candy. N'écoutant que ses propres choix, elle ne regrette jamais rien.
Votre plus grand défaut: Son plus grand défaut? À part le fait que la miss se drogue, fume comme une cheminée et est toujours sous l'effet de l'alcool, son plus grand défaut est sans doute l'adoration qu'elle éprouve sur elle-même. Elle ne remercie jamais les autres pour quoi que ce soit, et c'est d'ailleurs la raison de froid avec différentes personnes, insignifiantes de toute façon. Elle ne veut jamais reconnaître qu'elle peut avoir tord, ou qu'elle a besoin d'aide.
Physique: De moyenne hauteur, Candy n'est pas petite ni grande. Elle se tient avec deux filles de même hauteure. Lorsqu'elle est en compagnie de garçon plus élevé qu'elle, bien entendue elle paraît assez petite. Mais sinon, comparé aux autres filles, elle est du type plutôt normale. Par chance, elle est très mince. Pas au point d'être maigre mais elle a un ventre plat et aucun gras sur la peau. Son corps est recouvert de tache de rousseur ce qui la rends unique et charmante. Elle a de longues jambres fines et mince, toujours bien épilées. Son visage est du type ovale. Elle a un menton ni pointue ni carré, une bouche craquante qu'on aurait envie d'embrasser avec un sourire éclatant rempli de belles dents droites et blanches. Elle a un nez fin et coquin. Ses yeux sont parfois vert, parfois brun miel ou parfois bleu. Dépendant des jours et des vêtements qu'elle porte. Ses cils sont plutôt long donc pas besoin de faux cils et ses sourcils sont habillement très bien épilés à la pince. Ses cheveux eut, attirent beaucoup de regard. Naturellement roux, ses cheveux ont vu de toutes les couleurs. Noir cendre, blonds platine, brun chocolat ou roux foudroyant. Elle les porte habituellement assez long. Ils sont parfois frisés, d'autre raide, bagués, gauffré attaché ou lousse, ils sont toujours magnifique habituellement.
Autres? Elle ne peut sortir sans avoir ses énormes lunettes mouches Armani sur le bout de son nez, qu'il fasse soleil ou non. Elle les adorent, son cadeau pour ses 17 ans, et elle ne les a jamais quittées depuis. Aussi, elle ne peut supporter de ne pas avoir de vernis sur ses ongles, mains comme pieds, et ce qu'elle supporte encore moins, c'est qu'il s'écaille. Elle déteste la couleur verte, elle trouve qu'elle lui donne mauvais teint, elle n'en portera donc jamais. Elle est incapable de porter des jeans deux jours de suite, elle préfère nettement les jupes ou les pantalons de coton. Candy est incapable de sortir de chez elle sans mettre de mascara, et c'est toujours la première partie de son maquillage qu'elle retouche, elle peut en mettre jusqu'à dix fois par jour. Elle porte toujours à la main droite une petite bague en or, avec un rubis, qu'elle reçut pour sa graduation, et qu'elle garde comme porte-bonheur. Elle ne s'en sépare jamais, ni même pour prendre sa douche ou pour combattre quelconque force du mal. Idem pour le petit bracelet de cheville en argent, avec de miniscules étoiles brillantes, un bracelet qu'elle s'est acheté lors d'une journée magasinage avec Chanel et Candice, une de leurs premières sorties entre amies.

Tendance de jeunesse, Candy est l'ennemi première de ses joues. Bien qu'elle semble toujours calme, ce qui est même le cas souvent, il lui arrrive des moments d'angoisses, durant lesquels elle se calme en se mordillant le dedans des joues. Elles souffrent particulièrement dans le noir, dont elle a horreur, les pauvres. Elle mordille aussi souvent sa lèvre inférieur lorsqu'elle écoute les autres parler, ou lorsqu'elle réfléchit. Mais toujours de cette façon un peu sensuelle. Bien sûr, elle ne fait pas exprès, c'est un geste dérisoire qu'elle fait simplement par habitude, mais les autres, surtout la gente masculine, observe souvent quand elle se concentre ainsi, ce qui ne les attirent qu'un regard interrogatoire de Candy qui aime bien faire semblant de ne pas appercevoir l'attention que lui porte les autres. Elle a tendance à toujours pianoter sur la table, avec ses ongles parfaitement manicurées, lorsqu'elle s'impatiente, et c'est souvent le cas, et aussi de tapoter les talons vertigineux de ses escarpins sur les sols. Candy est une jeune demoiselle aux nombreuses manies, mais elles ne sont pas adorables comme quelqu'un qui a toujours une petite moue craquante. Elle a constamment cette expression de dégout sur le visage, comme si tout le monde avait la peste, et elle hause toujours les sourcils, énervée, contente, peu importe. Elle a aussi une multitude de petites manies, toutes plus bizarres les unes que les autres. Elle doit absolument refaire sa manucure si un seul ongle est écaillé, elle ne le supporte absolument pas. Il faut aussi, que lorsqu'elle boit avec une paille, que la couleur de celle-ci ait de paire avec la couleur de la canette. Elle tapote souvent ses boucles d'oreilles, et à tendance à toujours jouer avec le clapet de son téléphone cellulaire. Elle chante presque toujours tout haut, et sans être une virtuose, ce n'est pas désagréables. Aussi, dernière manie parmi les plus notables, elle mordille toujours l'ongle de son pouce gauche lorsqu'elle écrit.


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 17:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 16:53

Candy est une fille très forte émotionnellement, et elle semble si forte, si sûre d'elle, que personne ne pourrait se douter qu'elle est enfait morte de peur devant une chose. Le noir. Que ce soit le soir, seule, dans une pièce non-éclairée, ou simplement un vide, une question, un doute, bref, quelque chose qu'elle ne comprend pas. Elle a aussi horreur de ne pas pouvoir contrôler une situation, comme la mort ou autre, et cela l'effraie. Elle a l'habitude de toujours contrôler, de toujours avoir son mot à dire et de savoir user de ces moyens pour avoir ce qu'elle veut, donc quand arrive une situation où elle ne peut rien faire, rien contrôler, elle panique. Une autre de ses phobies est la peur de perdre un être cher, particulièrement Chanel et Candice, les deux personnes à qui elle tient le plus. Le pire scénario d'horreur serait qu'elle assiste à la mort ou à une séquestration grave de ces deux êtres chers, devoir y assister, mais ne rien pouvoir faire, regarder l'horrible scène, sans pouvoir détourner les yeux, sachant pourtant qu'elle va faire des cauchemards pendant des semaines par la suite. Elle ne voudrait jamais à avoir dans sa vie une raison de croire que c'est de sa faute si il est arrivé quelque chose de grave à ces êtres chers.

Physique: De moyenne hauteur, Candy n'est pas petite ni grande. Elle se tient avec deux filles de même hauteure. Lorsqu'elle est en compagnie de garçon plus élevé qu'elle, bien entendue elle paraît assez petite. Mais sinon, comparé aux autres filles, elle est du type plutôt normale. Par chance, elle est très mince. Pas au point d'être maigre mais elle a un ventre plat et aucun gras sur la peau. Son corps est recouvert de tache de rousseur ce qui la rends unique et charmante. Elle a de longues jambres fines et mince, toujours bien épilées. Son visage est du type ovale. Elle a un menton ni pointue ni carré, une bouche craquante qu'on aurait envie d'embrasser avec un sourire éclatant rempli de belles dents droites et blanches. Elle a un nez fin et coquin. Ses yeux sont parfois vert, parfois brun miel ou parfois bleu. Dépendant des jours et des vêtements qu'elle porte. Ses cils sont plutôt long donc pas besoin de faux cils et ses sourcils sont habillement très bien épilés à la pince. Ses cheveux eut, attirent beaucoup de regard. Naturellement roux, ses cheveux ont vu de toutes les couleurs. Noir cendre, blonds platine, brun chocolat ou roux foudroyant. Elle les porte habituellement assez long. Ils sont parfois frisés, d'autre raide, bagués, gauffré attaché ou lousse, ils sont toujours magnifique habituellement. Si Candy n'avait pas autant de préstance, d'élégance, de classe et de charisme, son style vestimentaire en ferait rire plus d'un. Pas qu'il soit particulièrement laid, ni peu flatteur, mais tout simplement car il serait beaucoup plus adapté pour les allées de Barneys à New York que pour Paris, qui a toujours été plus avant-gardiste. Heureusement, malgré son goût pour ce genre de vêtements, la demoiselle Aaron est toujours habillée selon les occasions, et jamais son habillement ne sera une excuse pour ne pas sortir. Elle est effectivement capable de botter des fesses, perchée sur des talons de 10 centimètres. Elle a dans son garde-robe des dizaines d'ensemble de jogging, pratiquant ce sport tous les matins, autant le faire avec un certain style. Des sweat pants, avec des camisoles adaptées pour l'exercice, et des vestes de coton pour les températures plus fraîche. Et bien sûr, deux ou trois paires de souliers de course. Le reste de son garde-robe est beaucoup plus glamour. Loin d'être fan de jeans, elle possède plutôt des vingtaines de jupes, de longueurs et de styles, couleurs et matériaux différentes. Elle a aussi plusieurs paires de jeans slim, en coton, noir ou gris pour la plupart. Des tas de chandail/robe, très vintage, qu'elle porte avec ses pantalons noirs et des bottes hautes en cuir, au talon vertigineux. Candy adore profiter des températures parfois clémentes de Paris pour sortir un de ses milliers de robes d'été, en coton léger et coloré, très flatteuses pour la silhouette. Son ensemble d'une journée sera souvent beaucoup plus misé sur les accessoires. Mis à part ses pantalons Guess? et Seven, quelques hauts Dior et une petite robe noire Chanel, la plupart de ses habits viennent tout simplement des beaux magasins de Paris. Voilà pourquoi Candy les agence avec son sac Birkin, ses lunettes Armani ou une de ses milles paires de soulier, dont certains comportent la griffe Manolo Blanhik ou Jimmy Choo. Pour sortir, la demoiselle Aaron se laisse totalement aller, et ose sans crainte dans les profonds décoltés et de courtes robes au dos ouvert. Seulement, grâce à son charme naturel, elle n'a pas l'air vulgaire, tout simplement admirablement belle. La jeune femme n'a pas peur d'osé, n'hésitant pas à aborder une petite robe d'un rouge éclatant, avec des leggings noirs et des petites ballerines elle aussi noires, car sa confiance en elle empêche tous de critiquer ne serait-ce qu'un élément de son ensemble. De plus, avec autant de charisme, on lui mettrait un sac de patates, qu'elle serait toujours magnifique.

Autres? Tendance de jeunesse, Candy est l'ennemi première de ses joues. Bien qu'elle semble toujours calme, ce qui est même le cas souvent, il lui arrrive des moments d'angoisses, durant lesquels elle se calme en se mordillant le dedans des joues. Elles souffrent particulièrement dans le noir, dont elle a horreur, les pauvres. Elle mordille aussi souvent sa lèvre inférieur lorsqu'elle écoute les autres parler, ou lorsqu'elle réfléchit. Mais toujours de cette façon un peu sensuelle. Bien sûr, elle ne fait pas exprès, c'est un geste dérisoire qu'elle fait simplement par habitude, mais les autres, surtout la gente masculine, observe souvent quand elle se concentre ainsi, ce qui ne les attirent qu'un regard interrogatoire de Candy qui aime bien faire semblant de ne pas appercevoir l'attention que lui porte les autres. Elle a tendance à toujours pianoter sur la table, avec ses ongles parfaitement manicurées, lorsqu'elle s'impatiente, et c'est souvent le cas, et aussi de tapoter les talons vertigineux de ses escarpins sur les sols. Candy est une jeune demoiselle aux nombreuses manies, mais elles ne sont pas adorables comme quelqu'un qui a toujours une petite moue craquante. Elle a constamment cette expression de dégout sur le visage, comme si tout le monde avait la peste, et elle hause toujours les sourcils, énervée, contente, peu importe. Elle a aussi une multitude de petites manies, toutes plus bizarres les unes que les autres. Elle doit absolument refaire sa manucure si un seul ongle est écaillé, elle ne le supporte absolument pas. Il faut aussi, que lorsqu'elle boit avec une paille, que la couleur de celle-ci ait de paire avec la couleur de la canette. Elle tapote souvent ses boucles d'oreilles, et à tendance à toujours jouer avec le clapet de son téléphone cellulaire. Elle chante presque toujours tout haut, et sans être une virtuose, ce n'est pas désagréable. Aussi, dernière manie parmi les plus notables, elle mordille toujours l'ongle de son pouce gauche lorsqu'elle écrit. Candy est une fille très forte émotionnellement, et elle semble si forte, si sûre d'elle, que personne ne pourrait se douter qu'elle est enfait morte de peur devant une chose. Le noir. Que ce soit le soir, seule, dans une pièce non-éclairée, ou simplement un vide, une question, un doute, bref, quelque chose qu'elle ne comprend pas. Elle a aussi horreur de ne pas pouvoir contrôler une situation, comme la mort ou autre, et cela l'effraie. Elle a l'habitude de toujours contrôler, de toujours avoir son mot à dire et de savoir user de ces moyens pour avoir ce qu'elle veut, donc quand arrive une situation où elle ne peut rien faire, rien contrôler, elle panique. Une autre de ses phobies est la peur de perdre un être cher, particulièrement Chanel et Candice, les deux personnes à qui elle tient le plus. Le pire scénario d'horreur serait qu'elle assiste à la mort ou à une séquestration grave de ces deux êtres chers, devoir y assister, mais ne rien pouvoir faire, regarder l'horrible scène, sans pouvoir détourner les yeux, sachant pourtant qu'elle va faire des cauchemards pendant des semaines par la suite. Elle ne voudrait jamais à avoir dans sa vie une raison de croire que c'est de sa faute si il est arrivé quelque chose de grave à ces êtres chers.

III. Préférences ( de votre personnage)

Ville/Pays préférés: Paris & New York, sans aucuns doutes.
Livre fétiche: Candy n'a jamais vraiment été du genre littéraire. Elle manque de patience pour se concentrer tout un après-midi pour lire un livre, et elle voit ça beaucoup plus comme un fardeau qu'un moyen pour passer le temps. Elle lit de temps à temps, surtout les quelques éditions mensuels de Vogue, ou des livres fortement recommandés par une amie ou un proche. Avant de s'aventurer dans la lecture d'un livre, Candy doit avoir reçu un critique positive de ce dit livre, aimer la couverture et trouver quelque chose d'intéressant dans l'histoire. Seulement, lorsqu'elle eut quinze ans, un professeur d'anglais les obligea à lire un roman, obligatoire, décidé à l'avance. Candy tomba sur The Great Gatsby, par Scott Fitzgerald, un classique de la littérature américaine, qui en gros, raconte l'histoire de différents personnages dans les Années 20, les Années Folles, vivant chacun à leur manière ce qu'on appelle le Rêve Américain, c'est à dire argent, grosse maison et célébrité. Immédiatement, Candyy fut charmée par ce roman, elle était impressionnée par l'audace de l'auteur pour l'époque, et surtout, son style d'écriture lui plaisait énormément, de même que l'histoire. Elle lut le roman en moins d'une semaine, et elle en fut transportée. Depuis, c'est son livre favori, qu'elle relit couramment. À la suite de cette lecture, elle pensait avoir développé un goût pour la lecture, mais non. Juste The Great Gatsby lui plait autant
Films favoris: Déjà, elle est plus fan de cinéma que de lecture. N'empêche qu'elle n'a souvent pas le temps de regarder des films, ou si effectivement, elle en a du temps, elle préfèrera le passer avec Chanel et Candice à dévaliser les quelques boutiques de Salvation, ou à s'amuser dans un bar du coin. Elle est cependant plus ouverte au niveau cinématographique que littéraire, et il y a déjà plus de films en liste pour être son préféré que de romans. Pourtant, elle aurait beau avoir dix ou milles films aimés, son préféré sera toujours le même. Candy a adoré, vu et revu au moins cent fois, le film Moulin Rouge, de Baz Luhrman. Elle fut charmée par l'histoire, les chorégraphies, les costumes, tout lui plaisait. Non seulement l'aspect physique lui plaisait, mais le jeu des caméras, des effets spéciaux, des acteurs et des décors fonctionnaient à merveille pour elle. Et surtout, elle adorait la musique. Ce film lui rappelle d'excellents souvenirs, en plus d'avoir une signification sincère. Elle a regardé le film pour la première fois avec Chanel et Candice, et c'est un moment qu'elle se rappellera toujours pour avoir été parfait. On aurait dit trois vraies sœurs, et elles s'étaient endormies l'une sur l'autre sur le divan, après le visionnement. Lors de gros stress, ou de déprime, il est immanquable que la demoiselle Aaron sortira le DVD de son tiroir, et l'écoutera, chantonnant doucement toutes les chansons qu'elle connait par cœur, pleurant comme une madeleine à la fin, pour finalement se sentir mieux à la fin du visionnement. C'est un peu comme sa thérapie maison.
Fleur préférée: Sans aucun doute les roses, car tout comme elle, elles sont douces et piquantes à la fois. De plus, rien n'est plus romantique qu'une rose rouge.
Couleur préférée: Officiellement, sa couleur préférée est le rouge des fraises fraîches lorsqu'elles viennent d'être passées sous un jet d'eau, encore perlées de ces petites goutelettes. Mais rien à faire, elle a beau ratisser tous les coins du comptoir à maquillage chez Barneys, aucune teinte ne ressemble à sa couleur fétiche. Elle a alors développé une certaine attirance pour d'autres couleurs, moins difficiles à retrouver. Elle adore tout ce qui est beige, crème et autres couleurs plus ou moins sablés, surtout pour ce qui est trait de la couleur des murs de son immense loft qu'elle s'est déjà trouvé à Paris. Sinon, pour ce qui est de la couleur de ses vêtements, tout dépent de l'occasion, et surtout, de la tendance du moment. Ses habits de soirées seront certes toujours d'une couleur plus vibrante que ceux des ses habits pour aller travailler, par exemple. Aussi, parmi son top et impossiblement détronable, tout ce qui est métallique, même si techniquement ce ne sont pas des couleurs, du genre doré, argenté, strass et pailettes. Elle est aussi une fan inconditionelle de la couleur champagne, peut importe la teinte.
Chansons fétiches: Il est impossible de définir le style musical de la demoiselle Aaron. Elle ne peut s'arrêter qu'à un seul choix, car autant elle est ouverte du côté gastronomique, elle est ouverte sur le plan musical. Rien ne l'enchante plus que de découvrir une nouvelle chanson ou un nouvel artiste qui lui plait, et elle est de ceux qui auront tendance à mettre cette dite chanson sur ''repeat'' pendant des heures... Son Ipod mélange tous les styles, en passant par le dernier album de Justin Timberlake, jusqu'à ceux des Red Hot Chili Peppers, en n'oubliant pas le vieux rock de Pynk Floyd, AC/DC et Queen. De temps à autre, on tombe sur une chanson instrumentale, tirée de la bande sonore d'un film qu'elle adore. Elle affectionne le piano, et son Ipod contient toutes les chansons de la bande sonore d'Amélie Poulain. Aussi, du bon vieux Nirvana se tient aux côtés d'Aqualung, avec quelques titres de Nelly Furtado, et deux ou trois chansons de d'autres groupes qu'elle vient tout juste de découvrir. Il est donc très dur de dire qu'elle chanson, parmi toutes celles-là, laquelle elle préfère par dessus tout. Mais celle qui lui procure des frissons chaque fois qu'elle l'écoute, celle qui sait la rendre heureuse, triste, mélancolique, nostalgique ou énergique à la fois, celle qu'elle pourrait occuper pendant des heures et des heures et la redécouvrir lorsque les notes de l'introduction recommencent, c'est Comptine d'Un Autre Été, de la bande sonore d'Amélie Poulain. Simplement car c'est la plus belle chanson sur terre.
Activitée Favorite: Sans aucun doute consommer. Elle est accro à toute sorte de substance, mais ce n'est pas pour autant qu'elle est une junkie qui se cache dans les rues. Ce sont toujours pour elle des moments où elle s'amuse et où elle est en bonne compagnie. Rien donc pour l'aider à arrêter. On compte aussi parmi ses activitée favorite, sortir en boîte, magasiner et "bitcher" les autres.
Votre dernière relation : Hier soir, avec un jeune homme dont elle a oublié le nom car elle avait prit trop de coke.


IIII. Autres

Avart: Lindsay Lohan.
Votre Prénom: Lexie.
Age: 15 ans.
Précense sur le forum par sem: Tous les jours, sauf exceptions dont je vous ferai part. Cependant, pour le moment, je travaille, donc j'arrive plus tard le soir, vers 17 heures, soit vers 23 heures pour vous en France.
Comment trouvez-vous le forum? Génial, très bon contexte, original aussi, j'aime aussi beaucoup le design', en résumé, un grand bravo aux Admins, vraiment, superbe boulot.
Autres? Non, je ne vois pas.


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 17:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stewart Harper
Hot Boy
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 26
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:02

Lindsay Lohan I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr Mayers

avatar

Nombre de messages : 340
Age : 23
Côté coeur X3' : Tu Entend Mon Coeur Battre?Il Bat Seulement En Ta Présence...!^^
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:16

Waouhh ta présentation Shocked affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:41

Histoire : Tourné vers l'immense fenêtre dans le fond de son bureau, George Aaron, les avant-bras posés sur les rebords de sa chaise, pianotait des doigts sur la structure de plasitque. Dos à son immense bureau, sur lequel trônait différents dossiers et cahiers d'affaires et de chiffres, il se perdait dans la vue de tout Hollywood, et même de LA au loin, évitant ainsi son travail. PDG et fondateur de la compagnie Aaron & Affiliates, une compagnie qui construit et érigit de nouveaux complexes commerciaux, du genre Centre d'Achats ou Centre des Loisirs. C'est d'ailleurs cette compagnie qui est à la base des Champs Élysée à Paris, ainsi que de tous les magasins environnants. Aujourd'hui, George Aaron avait une présentation à faire devant un groupe de personnes venues d'Angleterre. Seulement, il n'avait pas envie de se plonger dans les dossiers de prépraration de cette présentation. Pour le moment, il ne pensait qu'à aller se promener un peu dans Hollywood, profiter ainsi de la température idéale de ce jour de mai. Assis droit comme un piquet sur sa chaise, il cherchait une façon de pouvoir reporter cette présentation, pas du tout motivé par cette réunion. On frappa alors à sa porte, et sans attendre de réponse, quelqu'un s'engouffra dans le bureau du PDG. Celui-ci s'énerva. Qui était donc cette personne qui se permettait de rentrer dans son bureau sans permisson, et sans d'abord s'être fait annoncer par Mademoiselle Avery, sa secrétaire. George tourna sa chaise d'un petit coup de roulettes, et sans relever la tête, croisa ses mains sur son imposant bureau. Il leva alors la tête, et figea. Devant lui, se tenait une jeune d'environ deux ans plus jeunes que lui, autour des 25 ans, élégante comme tout, mais encore plus belle qu'élégante, si c'est possible. Grande et mince, la jeune femme était rousse, une chevelure de feu, et ses prunelles rappelaient la couleur de l'océan. Avec un sourire amusé, la jeune femme s'appuya sur une hanche, et d'un ton désinvolte, et absolument résolu, s'adressa à George. «Nous attendons tous patiement dans la salle de réunion, et malgré la décoration absolument sublime, ces quatres murs que nous voyons depuis au delà de dix minutes ne sont pas... comment dirais-je, intéressant. Je suis donc envoyer comme porte-parole pour savoir si vous comptiez vous présentez ou non, savoir si l'on peut s'attaquer aux beignets du buffet?» Elle eut alors ce petit haussement de sourcil, entièrement sérieuse quand à sa requête, puis posa ses mains sur ses hanches, dans l'attente visible d'une réponse.

George était totalement pris au dépourvu. La plus belle jeune femme qu'il ait jamais rencontré ce tenait devant lui, dans son bureau, et sans plus de cérémonies, celles qui accompagnent d'habitude la rencontre avec le PDG d'une des compagnies les plus riches et fructueuses de l'industrie, lui avait parlé sans même le connaître. Sa désinvolture, et son côté je-m'ens-foutisme lui plut immédiatement. De même que son physique d'ange, de sa voix cristaline et de son sourire enfantin et charmeur. Il se leva, réajusta la veste de son complet Armani, et retrouvant un peu ses manières et son petit côté séducteur, il alla rejoindre la jeune femme de l'autre côté de son bureau. Il eut à son tour ce petit sourire un rien coquin qu'elle avait utilisé quelques secondes plus tôt, et lui répondit, amusé. «J'arrive, désolé de mettre fait attendre. Mais si j'étais vous, je ne toucherais pas aux beignets, ils sont sans doute là depuis plus d'un an.» Les deux jeunes personnes eurent ce petit rire, puis en gentleman, George prit délicatement la main de la jeune femme, et y déposa un petit baiser charmeur. «Enchanté de vous rencontrez, mademoiselle...?» Tout aussi enchantée, l'intéressée sourit et répondit tout en laissant sa main dans celle de George. «Anastasia Jones, enchantée. Oh, et merci pour le mademoiselle!» Elle eut un sourire, visiblement flattée, puis George, tout en la prenant par le bras, se tourna vers elle, et commença à marcher vers les ascenceurs, pour rejoindre l'étage numéro neuf, celui des réunions. «Alors, on y va ou non?» Anastasia acquiesa de la tête, une mêche cuivrée cachant son visage. Elle la replaça derrière son oreille, et se laissa guider par Geroge jusqu'à la salle de réunion. Elle fut surprise d'être si vite charmée. En femme d'affaires qu'elle était, en plus d'être comptable pour la compagnie Wedge, installée à Londres, plusieurs étaient surpris par son caractère amusant et mordant. Elle jeta un coup d'oeil en biait à son futur client. Grand, la dépassant d'un moins une bonne demi-tête malgré ses talons, il était aussi musclé, une forte silhouette se dessinant sous son complet des plus adaptés, et flatteurs. Cheveux bruns, et de grandes prunelles noisettes, il était un jeune homme très beau, séduisant. Surprenant son regard, George eut un sourire, et Anastasia lui répondit par un petit clin d'oeil. Sans le savoir, en l'espace de quelques minutes à peine, ils venaient de tomber amoureux l'un de l'autre. La réunion se passa sans anicroches, et le contrat fut signé, mais malgré la somme que celà représentait, ce fut l'un des moments les plus insignifiants de la journée de George, qui s'étant lêvé ce matin là, ne passait pas être proche d'avoir trouvé l'amour de sa vie. En effet, il avait toujours été du genre un peu trop imposant, autant par son status que par son argent pour véritablement tomber amoureux. Anastasia venait donc de briser des barrières.

Après la réunion, ils se retrouvèrent simplement, échangèrent numéros de téléphone, et se promirent de se revoir bientôt. Anastasia ne repartait en Angleterre que dans deux semaines, ils auraient le temps de mieux se connaître, voir si cet attrait réciproque pouvait aboutir à quelque chose. Ils se virent chaque soir de ces deux semaines, et à chaque fois, ils s'entendaient à merveille, et s'adoraient encore plus. Au bout des deux semaines, aucun des deux voulaient se laisser, ils s'aimaient réellement et ne pourraient supporter d'être séparés par dizaines de fuseaux horaires. George offrit donc à Anastasia de venir habiter avec lui, qu'ils emmènagent ensemble. Certes, après seulement deux semaines, celà peut sembler précipiter, mais ce n'est pas comme si ils avaient encore beaucoup de temps ensemble, et leur sentiment était sincère, il n'y avait pas de raison pour que ça ne marche pas. Au début, la jeune femme fut quelque peu déroutée, ça la prenait au dépourvu, mais elle finit par accepter, et moins d'une semaine plus tard, était installée dans cet immense penthouse au dernier étage qu'habitait George, avec un vue sur Hollywood en entier, grâce aux multiples fenêtres panoramiques. Ils s'acoutumèrent rapidement un à l'autre. Ils partaient tous deux tôt le matin, se rendre à des réunions, la compagnie d'Anastasia ayant ouvert tout récemment une fillile à LA, et ils se retrouvaient le soir pour partager de doux moments. Les familles respectivent des deux tourteraux n'approuvaient pas totalement leur union, et souvent dans les conversations les concernant, on pouvait entre des mots tels que "attirée par son argent", "beauté qui l'intéresse seulement", "pas grand chose dans la tête si vous voulez mon avis", "des complets Armani...". Bref, vous voyez le topo. Hors, un beau jour de septembre, toutes les mauvaises langues furent bouchées, et tous affichaient un air hypocritement ravis d'être présent à la cérémonie qui unirait à la vie à la mort les amoureux. La cérémonie était grandiose, énorme, du jamais vu en matière à LA. Bien vite, tout le monde oublia ses réticences quand à cette union, le Cristal coulait à flot et bien vite, tout le monde aimait tout le monde, et un petit havre de paix reignait dans la salle de cérémonie du Plaza. Les jeunes époux se retrouvèrent bien vite dans l'une des centaines de suites réservées, quand on a le pouvoir, on en profite, pour une certaine surêté quand aux invités qui ne pourraient en aucun cas conduire, si jamais ils arrivent à marcher jusqu'à leur véhicule. On disait donc, Anastasia et George se retrouvèrent dans cette immense suite, qui aurait pû servir d'appartement pour une famille à six enfants, et profitèrent gaiment de leur temps ensemble et de l'ivresse du champagne.

Neuf mois plus tard, presque jour pour jour, d'horribles contractions faisaient souffrir Anastasia. Cette journée de 15 juillet, 1988, était tout simplement magnifique, il régnait une chaleur des plus agréables, et le ciel était entièrement dénudé de nuages. L'accouchement ne fut ni long ni pénible, un ange tomba tout simplement du ciel. La petite Candance Alexa Jane dormait à points fermés dans les bras de sa mère, déjà revêtue d'un petit pyjama signé Baby Dior. Si elle avait été éveiller, tous auraient pû admirer ses prunelles océans, tout simplement sublime. Mais puisque que la petite préférait se reposer, ils devaient se contenter de son visage d'ange. Seulement ça. George avait réussi à filer de sa réunion au sujet d'une alliance avec un certain magazine, Vogue USA, on peut le mentionner, pour avoir régulièrement des publicités, et admirait son petit ange dormir. Il se promettait déjà de la rendre l'enfant la plus heureuse de la Grosse Pomme en entier, et se jurait de toujours lui offrir ce qu'elle voulait, dès qu'elle le voulait. Déjà, il la couvrait de cadeaux. Bien que les paupières de la demoiselle Aaron soient toujours closes, George s'affairait à montrer à Anastasia tous ses achats pour leur enfant, allant d'une garde-robe complète provenant de toutes les griffes Baby quelquechose de la Cinquième Avenue, à des bracelets en or et diamants de Tiffany's. Anastasia était bien évidemment ravie, et regardait avec un sourire un rien niais les petits souliers vernis signés Gucci qui trônaient sur le bout du lit de l'hôpital, juste à côté du minuscule pantalon en jeans Marc by Marc Jacobs et du pendentif en coeur trouvé à Saks. Un peu exagéré pour une puce qui n'avait même pas encore passée une heure dans le monde, mais pour une Aaron, rien n'est jamais trop. Rien... D'ailleurs, tout le monde en était bien avertit, et très vite, un semblant de file d'attente s'était formée dans la chambre qu'occupait Anastasia, jusqu'au corridor, et jouant des coudes, tous les adorateurs de la petite princesse qu'était déjà Olivia, tenaient dans leur bras chargés l'équivalent du coût d'une New Beettle en cadeaux.

«Je veux!» Assise sur sa chaise haute, comme une reine sur son trône, la petite Candy Aaron, tout juste âgée d'un an et demi regardait avec un air supérieur ses parents, à genoux devant elle à faire des petits bruits pour l'amuser. Vouloir avait été le premier verbe que la petite apprit à conjuger, et depuis, elle ne cessait de l'utiliser. En ce moment même, l'objet de sa requête était le châle en soie que portait Anastasia. Bien évidemment, cette dernière ne pouvait rien refuser à sa petite fille. Elle lui mit donc le châle, gracieusement autour de son cou, y accrochant quelques boucles cuivrées. Peu importe si l'écharpe, dont le coût approchait les deux mois de loyer d'un studio à Manhattan, était couverte de céréales, l'important était que la petite ait tout ce qu'elle veut, quand elle le voulait. Et c'est au rythme de cette idée que se passa les premières années de la vie de Candy. Ses parents étaient toujours débordés, la laissant souvent aux soins de diverses gouvernantes et tutrices, et rachetaient leur absence par un tas de cadeaux et de gâteries pour leur fille unique. Ni George ni Anastasia ne semblait remarquer à quel point leur petit ange était devenue une enfant pourrie gâtée, ils l'adoraient plus que tout. Si des histoires survenaient, le responsable était tout le monde sauf cette petite brindille aux prunelles azures. Âgée à peine de trois quatre ans, la demoiselle Aaron savait déjà toute l'étendue de son pouvoir chez elle, et n'hésitait pas à l'utiliser, à l'abuser. Tous devaient se plier à ses désirs, à ses envies, ses besoins et ses problèmes. La Terre pourrait être sur le bord de l'apocalypse, il serait encore pire de refuser quelqu'un chose à Candy. Nous avons déjà entendu le célébre adage «le client à toujours raison» et bien dans ce cas, et vous l'aurez sans doute deviné, la demoiselle Aaron remplaçait le client.

«Tu verras ma chérie, cet endroit est génial! Il est remplit de jeunes filles et de jeunes garçons de ton âge, tous plus gentils les uns que les autres. Tu pourras faire des tonnes et des tonnes d'activités, et même, peut-être, te faire des amis!» Candy eut une grimace de dégoût au ton mielleux de sa mère. Elle n'avait aucunement envie d'aller s'ennuyer en maternelle, bien que Troy Cheef, situé sur Rodeo Drive, soit la meilleure du quartier. «Je m'en fous des activités et des autres, je veux rester à la maison faire du cheval!» Anastasia se concentra pour ne pas céder aux nouveaux caprices de sa fille. *Elle a besoin de rencontrer des jeunes de son âge. Elle a besoin de sortir de la maison un peu.* «Candance, fait plaisir à maman, essaie juste une journée!» La demoiselle Aaron fit mine de réfléchir, et eut un sourire. «Une journée, et si je n'aime pas, je retournerais jamais!» Anastasia grimaça. L'entrée de sa fille à la maternelle était prévue, et le coût payé, et c'était une sacrée bagatelle pour seulement une journée. «Parfait ma chérie, alors maman reviens ce soir!» Candy força un sourire, et agita la main en direction de sa mère. Elle entra dans la pièce, et tout d'un coup, se figea. Une petite fille, blonde, portait un chandail de la dernière collection de Burberry Kids, tout simplement sublime, de la même collection que le chandail que portait Candy se jour-là. *Tout n'est peut-être pas perdu* «Coucou, moi c'est Candy.» La blondinette sourit. «Et moi Kemp.» Pas besoin de plus de présentation, une amitié était née.

Elles se suivirent tout le long de leur vie. Toujours en maternelle, Candy accepta finalement d'y retourner, elles étaient inséparables. Elles étaient un véritable enfer pour leurs professeurs, mais bien sûr, eux ne s'en plaignaient jamais. On risque gros à se plaindre des héritères de Van Leer Jewelry et Cartier, et celle de Aaron & Affiliates. Ce que ces deux petits démons valent déjà plus que le coût de l'hypothèque de toutes les maisons sur la rue de la maternelle réunie. Au faible mot. Arrivant au primaire, elles ne se lachèrent toujours pas, et étaient admirées de tous. Impossible de ne pas les admirer, avec leurs tenues griffées chaque jour, leur apparence déjà parfaite malgré leur dix ans peu entammés. Candy accompagnait souvent Kemp aux défilés que sa mère faisait, et de son côté, n'hésitait pas à offrir des virées folles dans les nouveaux centres d'achats de la Grosse Pomme, ouverts par son père. Elles enchaînaient dépenses, carte Gold, cadeaux, admiration sans un pli, elles étaient définitivement nées pour une vie de VIP. Contrairement au couple Bass, celui que formait les parents de Candy tenait le coup. Faut dire que pour eux, et ce n'est pas le cas de beaucoup d'autre, le fait de passer peu de temps ensemble et de ne pas se voir trop souvent était bénéfique. De toute façon, la chose à laquelle ils tenaient le plus au monde, et qui les uniraient à jamais, Candy, ne les laisserait sans doute même pas divorcer. Hors de question. La demoiselle Aaron ne voulait pas qu'elle croit tout de même qu'elle copiait Kemp; cette dernière avait les parents divorcés, Candy aurait la famille déchirée par l'alcool, ou un truc du genre. N'importe quoi pour faire parler d'elles.


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:42

Tous auraient pû voir que ce qui rendait Candy heureuse, et ce qui rendait Kemp heureuse, était la même chose, être ensemble. Les parents des deux trésors n'hésitairent donc pas, ils inscrivirent leur amour à Montage, l'école privée la plus riche et huppé de LA en entier. Et pas la ville, l'état. C'était maintenant officiel, les deux jeunes femmes étaient promues à occuper le haut de la Liste VIP, jusqu'à ce qu'elles commettent le faux-pas qui les rendraient la risée de tous. Mais ça n'arriva jamais, vous vous en douterez bien. La fortune famililale continuait de doubler, tripler, de jours en jours, et les deux jeunes femmes semblaient s'embellir à mesure que les millions rentraient. Pas question de chirurgie, n'allez pas raconter n'importe quoi, mais entre vous et moi, celui qui a proclamé que l'argent ne fait pas le bonheur n'a jamais raconté pire bêtise. Qui ne serait pas heureuse de recevoir une Jaguar argenté, décapotable bien évidemment, pour son seixième anniversaire, une journée après passé une soirée folle dans un parc d'attraction privé. Qui ne serait pas heureuse d'avoir un centre commercial à son nom à Londres, le Candace, immense endroit qui regroupe des noms tel que Prada, Gucci, Dior. Qui ne serait pas heureuse de se présenter à une boutique avec sa meilleure amie et voir littéralement les vendeurs s'agenouiller devant vous. Personne. Sûrement pas le duo d'enfer en tout cas. Elles vivaient leur vie de petites filles de riche sans difficulté. Bien sûr, le divorce de ses parents ébranla Kemp, mais Candy savait toujours y remédier grâce à ses trucs miracles. Parmi eux, argent, dépense, vêtements, alcool et luxure. Quoi d'autre?

Ça ne prit pas longtemps que les solutions miracles de Candy prirent un tournant, disons... plus intéressant. Les deux jeunes femmes tombèrent bien évidemment dans un trip de débauche des plus dangeureux et euphorisant. Après tout, il n'en prend qu'une qui tombe dans les folies et les excès pour entraîner l'autre, pourquoi se gêner? Ectasy, cocaïne, alcool, le tout formait un mélange des plus euphorisant pour les deux jeunes femmes. Soirs après soirs, on les voyaient complétement défoncées à l'X, à danser sur les tables, une bouteille de vodka à la main, et les poches du sac à main, griffé, remplies de coke. Le fait est que, malgré cette débauche, elles gardaient toujours leur status de reines. Aucune chance qu'un autre duo vienne les remplacer. Elles ne posèrent donc pas de limite. Leur métabolisme idéal leur permettait de garder une apparence saine malgré les grammes et les grammes de drogues qu'elles se prenaient chaque soir, et malgré les Marlboros Lights qu'elles enchaînaient, leurs dents restaient droites et bien blanches. Seulement, Candy remarqua un petit changement. Tout cela lui coupait l'appétit, et lorsqu'elle mangeait, elle se sentait bien vite trop baillonnée. Vomir était la solution évidemment. Un duo de droguées, anorexiques, alcooliques, et vous pouvez en rajoutez encore. Cependant, elles restaient les VIP, les reines de la ruche.

Le 18e anniversaire de Candy arriva vinq-quatre heures, à peine, après celui de Kemp. Ses parents lui réservèrent le pire des cadeaux. La famille Aaron allait s’installer à Paris, Candy devait quitter Kemp. Les adieux furent déchirants, mais rendue à Paris, Candy oublia bien vite pourquoi. Elle adorait cette ville, et bien vite, elle s’habitua à son rythme. Elle se fit même prendre sous l’aile de Chanel, avec Candice, avec qui elle forme maintenant un groupe, reconnues comme les plus bitchs.

Pétasses aux allures de fashionitas, fashionitas aux allures de pétasses.
On nous déteste, mais on ne peut s'empêcher de nous aimer, de nous aduler, de nous adorer.
Proud To Be Bitches
Candy,Candace & Chanel <33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:45

Stewart > Chris Evans I love you

Zephyr > Merci I love you Je tiens à remercier ma Aleexe [Chanel] qui m'a aidé pour le physique I love you

Donc voilà, j'ai terminé!


Dernière édition par le Sam 11 Aoû - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr Mayers

avatar

Nombre de messages : 340
Age : 23
Côté coeur X3' : Tu Entend Mon Coeur Battre?Il Bat Seulement En Ta Présence...!^^
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:47

Deriien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stewart Harper
Hot Boy
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 26
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:53

J'ai oublié, Welc' !

Compte sur moi pour draguer Candy, Lindsay Lohan I love you <3 I love you <3 I love you <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy Aaron

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Citation : Sois Belle et Consomme
Côté coeur X3' : Volage
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 17:55

Mercii!

Tant mieux, parce que j'aurais dragué Stewart [Chris] sinon I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stewart Harper
Hot Boy
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 26
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 18:15

Alors, je te laisserai faire ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miley Kayne
Bigger Than Us <3| Admin
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 27
Citation : The new girl in town, I'm gonna get her after school xD
Côté coeur X3' : Ladies' choice ... Hum .. My ass !
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   Sam 11 Aoû - 19:03

Okay ... mon apparition

Candy Validé bien sûr

Les autres je vais vous tuer je crois... Je l'ai répeter je ne sais combien de fois. ON NE POSTE PAS DANS LES PRÉSENTATIONS ... C'est si dure à comprendre ?

_________________

she was independant, Miley Kayne,
brilliant, and beautiful, and brave in two years she'd
grown more than anyone i'd ever known
Miley Kayne is going to change the world someday,
and im not sure she even knows it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Candy Aaron // Call Me Beautiful.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Candy Aaron // Call Me Beautiful.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aaron, call him Lord [acid, bleu & religieux]
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRONGER IN LOVE `♥ :: Validé-
Sauter vers: