STRONGER IN LOVE `♥

Le coeur à ses raisons que la raison ignore
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Macchiato un après-midi... [ Midley ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Esperanza Diez

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 28
Côté coeur X3' : Nada
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Macchiato un après-midi... [ Midley ]   Mer 15 Aoû - 14:10

    Esperanza, enfin sortie de son "trou a rat" qu'était sa grande maison ? Miracle ! En effet, c'était sa première véritable sortie, la dernière datant d'un an environs. Son appartement pas encore aménagé, la jeune espagnole vivait encore chez ses parents. Ce fut avec excitation, qu'elle sortit de la superbe maison familliale, sautillant sur ses petite gambettes. Un peu de shopping ne lui ferait pas de mal, elle décida donc d'aller dévaliser les magasins de luxe. Bien entendu, elle rencontra un tas de personnes qu'ele avait fréquenté auparavant, mais qui ne la reconnurent pas. Ce n'était pas vraiment étonnant, vu qu'Esperanza avait grandement changé, passant du look rock and roll a un look classe et rangé. Et, Apparament, ses anciens amis avaient fait de même. La jeune femme évita aux maximum leurs regards, ne voulant pas se faire reconnaitre, faisant mine de parler aux vendeuses pompeuses et coincées qui vantaient les mérites de leur "subliiiime" magasin. Au bout d'un quart d'heure, remarquant que ses vieux amis étaient partis, la jeune femme se dépêtra des ces foutues vendeuses gnangnan, et se retira a la hâte de ce magasin, qui d'après elle, était vraiment nul, pour ne pas être plus vulgaire.

    Revenue enfin dans les rues de Paris, rajustant machinalement sa jupe, les bras chargés de sac de différentes boutiques luxueuses, qu'elle rendit visite a un simple marchand de journaux. Oh, miracle ! Ils avaient le "Vogue" du mois,son magasine fétiche. Elle l'acheta, laissant un petit pourboire au vendeur de journaux. Bah oui quoi, Espe' pouvait être gentille, quand elle voulait ! C'est avec un sourire aux lèvres, qu'elle sortit du marchand de journaux. Où pouvait-elle aller maintenant ? Hum, et pourquoi ne pas prendre un café au Starbucks ? Elle y allait souvent, avec sa bande d'amis extravagants et complétement drogués. Au souvenir du bon vieux temps, pourquoi pas...

    Arrivée au Starbucks, elle entra a l'intérieur. Rien n'avait vraiment changé, mis a part les serveurs, qu'elle trouva plus jeunes, et foutrement mignon... Elle vint s'assoir a une table, posant négligemment ses sacs remplis de fringues en tout genres a terre, défiant du regard les autres, qui pourraient lui dire d'enlever les sacs. Au bout de 10 minutes, en serveur vint enfin. Faisant apparaitre sont mécontentement, a la durée de l'attente, elle commanda un Macchiato, d'une voix aigue. Ces derniers temps, son ouie baissait, et elle entendait plutot mal. Ca lui arrivait souvent, mais elle n'avait jamais été entièrement sourde. Sans prêter atention a ce que disait le serveur, de toute manière, elle n'allait pas se forcer a écouter pour ses beaux yeux, elle tira le "Vogue" d'un des sacs. Ca pourrait toujours la faire patienter, en attendant qu'il revienne avec ce qu'elle désirait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midley Dunst

avatar

Nombre de messages : 178
Age : 28
Côté coeur X3' : Nobody for me
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Macchiato un après-midi... [ Midley ]   Mer 15 Aoû - 14:36

*Comme si, j'n'existais pas, j'ouvre la porte de ma chambre tout le monde est parti sans moi. Aucun mot, aucune aide, à moi la corvée de m'faire à manger pour cette journée loin d'être prometteuse. Une douche, je m'habille, je prends un truc à grignoter et… marcher dans les rues de Paris, comme tous les autres jours*

Telles furent les premières pensées de Midley à son réveil. En effet, ce samedi matin, il s'était levé seul dans cet immense appartement, voilà déjà deux semianes que ses parents oubliaient leur dernier enfant, Midley. D'ailleurs, il allait bientôt déménager dans un appartement, marre de vivre avec ses parents qui ne lui parlent presque plus, il a besoin d'air, de devenir dépendant quoiqu'il l'est déjà assez vu les absences régulières de ses parents. Les pieds se déposant sur le carrelage froid de la salle de bain, il prit une douche de quelques minutes, histoire de se détendre et de réveiller ses muscles encore endormis. En ressortant, il avait pris soin de jeter un œil dans le miroir, son rasage était comme d'habitude, imparfait, qui laissait un côté plutôt charmant chez le garçon. Il avait pris ensuite la décision d'enfiler un jean, puis un T-shirt, comme à son hbaiude, avant de se couper une tranche de pain sur laquelle il avait étalé une épaisse couche de nutella. Et oui, le Nutella n'était pas réservé qu'à la gente féminine mesdemoiselles, d'autres veulent aussi avoir ce plaisir. Bref, la dégustation faite, le charmant américain s'était ensuite empressé d'aller jeter un coup d'œil dans la chambre de sa sœur, laquelle était encore rempli de feuilles et aussi, d'un journal intime que Midley avait commencé à lire. Oui, un journal intime, et alors? Midley était du genre à vouloir connaître se que ressentait sa sœur à travers cette maladie, elle qui avait si souvent montré une image paisible d'elle, il avait toujour eu la pensée qu'elle était mal et qu'elle le cachait et bien sûr, elle l'avait parfaitement réussi. Dix longues minutes à relire une même page, avant qu'il ne quitte la chambre pour trouver l'odeur de Paris et l'entente des multiples klaxons qui raisonnaient dans les rues.

Passant alors par les Champ-Elysées, une nouvelle fois, il avait décidé aujourd'hui de ne pas prendre de glace et de garder la tête haute en marchant, il irait prendre un bon café au Starbucks puisque ça faisait déjà quelques temps qu'il n'avait plus posé pieds. Durant cette longue traversée de l'Avenue, il s'était perdu dans ses pensées, à faire comme toujours, un point sur cette vie qui n'avait pas vraiment été fantastique depuis quelques années. La mort de sa sœur, suivi de l'infidélité de sa copine avec qui il avait projeté de se marier, il remontait doucement la pente, comme lorsqu'on se jette en bas pour impressioner les copains de classe pour se faire remarquer. Malgré tout ça, un sourire habitait le coin des lèvres de Midley, son regard vert et froid se jetait sur les visages qui passaient à côté de lui. Certains étaient comme le sien, froid, d'autres, on remarquait un côté manipulateur, sadique, charmant, tellement de tête différents dans une ville où il y avait 30% de parisiens, 40% de touristes et 30% de SDF xD, telle était l'image de Pairs aux yeux e Midley, une image loin d'être romantique puisqu'ici, l'amour n'avait pas fait long feu.


Heureusement, le Starbucks Coffee n'était pas loin, d'ailleurs Midley venait de pousser la porte. Il entendait certains rires et beaucoup de gens parler, bondé? Hélas oui, mais c'était sûrement une bande de copains qui venaient faire une petite entracte dans leur après-midi pour rpartir ensuite et Midley s'était donc mis à chercher une place dans l'espace. Alors que le serveur passait à ses côtés en ne lui adressant ni sourire, ni regard, il haussa les sourcils, comme quoi, Paris n'était pas la ville la plus accueillante. Ce fut finalement en voyant une jeune femme assise à une table, qu'il avait décidé de s'en approcher, bonne intuition Midley, puisque les personnes de la table d'à côté venaient de déserter, là où Midley s'installa. Sachant que l'attente à prendre un café allait être plus ou moins longue, il s'occupa de rassembler les gobelets et de regarder la table presque innondée de café, à se demander si ceux qui se trouvaient là, étaient conscient de la table sâle qu'ils avaient laissé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperanza Diez

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 28
Côté coeur X3' : Nada
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: Macchiato un après-midi... [ Midley ]   Jeu 16 Aoû - 3:15

    Esperanza, toujours lisant son magasine chéri, ne remarquait pas les allées et venues du personnel ou des clients. D'ailleur, elle s'en fichait éperduemment. La jeune espagnole commençait sérieusement a s'impatienter, cela faisait plus de 20 minutes qu'elle attendait pour un simple café., remarqua-t-elle en jettant un coup d'oeil a sa montre Cartier. Elle soupira, levant les yeux de son magasine, cherchant de son regard bleu glacial le serveur a qui elle avait commandé son macchiato. Comme si elle se rappelait du visage boutonneux du serveur...

    Hep, vous là ! dit-elle d'une voix suraigu a un serveur qu'elle venait d'interpeller. Ca fait 20 minutes que j'attends pour un café !

    Tout en parlant, elle mimait vaguement ce qu'elle disait, comme si le serveur comprenait le langage des sourds approximatif. D'ailleur ce foutu serveur fit une légère grimace en entendant la voix de la belle espagnole, puis, ne sachant que dire, partit d'un pas pressé. Deux minutes plus tard, il revint, servant a Esperanza son macchiato. La jeune femme soupira, poussant son magasine d'une main, l'autre prenant délicatement la tasse, la portant aux lèvres rosées de la jeune fille. Tout en buvant, elle s'amusa a critiquer mentalement les clients du Starbucks. L'un était moche, un autre trop boutonneux, une bande était fringuée ridiculement, etc... Ayant passé tout le monde au peigne fin, son regard froid se posa sur un jeune homme, assit non loin d'elle, sa table innondée de café. Ah oui, c'est vrai qu'auparavant, c'était une troupe d'adolescents qui s'était installé ici, riant et buvant leurs cafés bruyamment.

    * Le pauvre...* Songea-t-elle, un peu ironiquement.

    Et elle n'allait surement pas lui proposer de venir... Enfin, si lui demandait, elle ne dirait pas non, mais elle ne l'inviterait pas. Bah oui hein, elle n'est pas Mère Theresa non plus ! Elle replongea dans sa lecture. Ou plutot, dans la contemplation des photoshoot que Claudia Shiffer avait fait. Par moment, elle portait la tasse a ses lèvres, se mettant delamousse sur le nez, ce qui la fit rire toute seule, tandis qu'elle s'essuyait le nez.

    * J'ai du passer pour une débile, a rire toute seule. Bah, j'm'en fiche, personne me reconnait. *

    Eh oui, c'est ca de rester enfermée dans une immense maison, a faire des achats en ligne, de donner des coups de pied au fesses a ses frères et de supporter les femmes de ménages et autres "domestiques". La pauvre, nous dira-t-on... Enfin, il y a pire qu'elle aussi. Mais elle avait tout de même perdu tous ses amis, ce qui n'était pas plus mal en même temps, vu ses fréquentations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Macchiato un après-midi... [ Midley ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Macchiato un après-midi... [ Midley ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRONGER IN LOVE `♥ :: Paris :: Starbucks Coffee-
Sauter vers: